N’oubliez pas d’être heureux

Quel rapport le protestantisme entretient-il avec le bonheur ? Le christianisme a-t-il oublié d’être heureux. Large problématique discutée entre théologiens, neurologue, psychiatre et journaliste. Avec des parties interactives (sondage) et un débat avec le public.


Introduction

Le psychiatre Jacques Besson présente les intervenant et la thématique de la soirée : le protestantisme et le bonheur. L’expert en santé mentale d’annoncer : « scientifiquement, la spiritualité a un effet bénéfique sur la santé ! »

Sondage

Le journaliste Michel Kocher livre l’analyse d’un sondage interrogeant sur la nature du bonheur et explicite quelques typologies.

Les Réformateurs et le bonheur

Les Réformateurs recherchaient-ils ou fuyaient-ils le bonheur ? Les Réformateurs étaient-ils des gens heureux ? Le professeur Michel Grandjean livre un vivant éclairage sur la question.

Bonheur et neurosciences

Que dit le cerveau sur le bonheur ? Le prof. Philippe Ryvlin aborde la question du bonheur sous l’angle des neurosciences

Le christianisme, une religion du bonheur ?

Au fond, le christianisme – et plus particulièrement le protestantisme – est-il une religion qui rend heureux ? C’est la question à laquelle le prof. Martin Leiner tente de répondre.

Questions du public

Large débat entre les experts et le public pour approfondir la question du bonheur. Y a-t-il une pilule du bonheur ?

Synthèse

Le théologien Jean-François Habermacher conclut la soirée par quelques éléments de synthèse. Mais tout reste ouvert… « Au fond, nous ne savons pas trop ce qu’est le bonheur. En revanche, ce que l’on sait, c’est que lorsqu’il frappe à notre porte, alors rien ne manque (Silvia Ostertag)… »